Pour s'affranchir de la crise, les pays de la région MENA doivent "éviter de se recroqueviller sur eux-mêmes"

Publicité

Les pays de la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) sont appelés à éviter de "se recroqueviller sur eux-mêmes" et à améliorer leur attractivité vis-à-vis des investisseurs afin de faire face à la crise, souligne lundi le journal économique français "Le Figaro".

"Pour s'affranchir de la crise, ces pays, qui comptent une population active de 75 millions de personnes (sur 260 millions), devront éviter de se recroqueviller sur eux-mêmes", écrit le quotidien dans un article intitulé "L'OCDE au chevet du Maghreb et du Moyen-Orient", publié à l'occasion de la tenue lundi à Marrakech de la rencontre ministérielle MENA-OCDE.

Cette rencontre permet à ces pays d'examiner les possibilités de réformes pour développer l'emploi et lutter contre la pauvreté, malgré la crise, et dans un contexte de démographie galopante.

"Le protectionnisme est une tentation en temps de crise. Certains Etats veulent protéger leurs entreprises en érigeant des barrières non tarifaires", estime le directeur général de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE), Anthony O'Sullivan, cité par le journal.

Pour +Le Figaro+, l'incapacité des gouvernements ou même des entreprises publiques à générer seuls 40 millions d'emplois en dix ans (principal défi à relever par les pays MENA selon la Banque mondiale) rend indispensable le recours au secteur privé.

Mais pour stimuler les investissements, cette zone devra être "attractive", souligne la publication.

"Au-delà de l'amélioration constante des infrastructures, il faut stimuler les réformes, baisser la fiscalité des entreprises, stabiliser les réglementations (...)", relève M. O'Sullivan.

La Banque mondiale, dans son dernier rapport, appelle à l'émergence d'un monde des affaires plus équitable et souhaite davantage de concurrence, rappelle la publication.

"Un climat propice attirera les investisseurs capables de développer les secteurs à haute valeur ajoutée tels que l'agribusiness, les technologies de l'information, la pharmacie ou encore la logistique", souligne +Le Figaro+, notant que la tâche est rude certes mais "la prise de conscience de l'enjeu constitue déjà un pas décisif".

La crise économique peut, selon l'OCDE, renforcer la collaboration interne aux pays de la région MENA, grâce notamment aux liquidités des pays du Golfe, ajoute le journal.

MAP


    ven, 21/11/2014 - 14:17

    Suite aux nombreuses réclamations concernant la lenteur du débit internet, Maroc Telecom a décidé de s’expliquer.

    C’est par le biais de sa page Facebook que Maroc Telecom a officiellement réagit aux problèmes de lenteur du débit internet : Cher(e)s Internautes,

    Stade Moulay Abdellah de Rabat
    ven, 21/11/2014 - 12:03

    Alors que le Mondial des Clubs doit se jouer au Maroc le mois prochain, l’état de la pelouse du stade Moulay Abdellah de Rabat est au centre de toutes les attentions.

    CAN 2015 : quelles sanctions pour le Maroc ?
    jeu, 20/11/2014 - 11:27

    En invoquant le virus Ebola, le Maroc s’est vu retirer l’organisation de la CAN 2015. Cette situation expose le Royaume à des sanctions. Celles-ci seront connues le 3 décembre prochain.

    Lalla Oum Kalthoum
    jeu, 20/11/2014 - 11:00

    Maintenant que le mariage du prince Moulay Rachid et de Lalla Oum Kalthoum a eu lieu, la jeune femme est devenue son épouse. Mais qui est-elle exactement ?

    Hormis le fait d’être l’épouse du prince Moulay Rachid, qui est Lalla Oum Kalthoum ? C’est la question que se pose de nombreux Marocains.

    Invitation de Mohammed VI en Turquie : le président Erdogan tente le rabibochage
    mer, 19/11/2014 - 14:42

    Une année après l’accueil froid que lui avait réservé les autorités marocaines, le président turc Tayyip Recep Erdogan semble vouloir tourner la page en invitant le roi Mohammed VI en Turquie.