Maroc : hausse de la vignette et des immatriculations

Maroc : hausse de la vignette et des immatriculations
Maroc : hausse de la vignette et des immatriculations
Publicité

Le projet de loi de Finances 2012 comprend une hausse de la vignette et des frais d’immatriculation.

Le projet de loi de Finances 2012 présenté jeudi dernier aux Chambres des représentants par le gouvernement ne sera certainement pas du goût des automobilistes et des importateurs de véhicules. En effet, le projet prévoit de nouveaux tarifs pour les frais d’immatriculation des véhicules et les vignettes, ce qui devrait inévitablement entrainer une hausse du prix des véhicules.

Dans le cadre de la politique de consolidation des recettes fiscales en vue de la prochaine réforme des systèmes de compensation, le gouvernement propose une révision à la hausse de certains droits de timbre.

Le tarif pour une première immatriculation d’un véhicule automobile passerait de 1000 à 3000 DH pour un véhicule de moins de 8 CV fiscaux, de 2000 à 6000 DH pour un véhicule de 8 à 10 CV fiscaux, de 3000 à 10000 DH pour les véhicules de 11 à 14 CV fiscaux et de 4000 à 20000 DH pour les véhicules de plus de 15 CV fiscaux. Cette hausse notable aura un impact direct sur le prix des véhicules.

Par ailleurs, le prix de la vignette automobile prendra aussi l’ascenseur. Pour les véhicules à essence de 11 à 14 CV fiscaux, elle passera de 2000 à 3000 DH et pour ceux de plus de 15 CV fiscaux de 4000 à 8000 DH. Pour les véhicules à gasoil de 11 à 14 CV fiscaux, elle passera de 5000 à 6000 DH et pour ceux de plus de 15 Cv fiscaux de 10000 à 20000 DH. Ces hausses s’inscrivent dans un sens de l’équité fiscale afin de plus taxer les véhicules à forte valeur fiscale.

En outre, pour être cohérent avec la mesure interdisant l’importation des véhicules de plus de 5 ans et dans la mesure où tous les véhicules utilisent les infrastructures publiques, l’exonération de la vignette pour les véhicule de plus de 25 ans sera abolie. Les véhicules de collection, pour autant que cela mentionner sur la carte grise, resteront exonérés.

Ces mesures pourraient entrer en vigueur en 2013 déjà. Outre le fait qu’elles fassent passer à la caisse les automobilistes, elles ont au moins le mérite d’être cohérente entre elles et de décourager l’usage des véhicules polluants.


    mar, 21/04/2015 - 18:17

    Absent du Maroc depuis plusieurs années, la chaine de fast-food Quick va revenir au Maroc, cette année encore.

    C’est en ouvrant un restaurant à Casablanca en janvier 2003 que la chaine de fast-food belge Quick était arrivée une première fois au Maroc. En collaboration avec la Marocaine des Loisirs, son ambition était d’ouvrir huit restaurants entre 2003 et 2005.

    Immobilier Maroc
    mar, 21/04/2015 - 10:44

    Le marché marocain de l’immobilier est en pleine crise entre le gel de la production décidée par les promoteurs et la pénurie de logement qui se profile à l’horizon.

    Abdelilah Benkirane
    mar, 21/04/2015 - 09:25

    Abdelilah Benkirane considère qu’il n’y aura « Pas de raz-de-marée islamiste aux communales 2015 ».

    Akhbar Al Yaoum fait remarquer que « C’est la première participation d’Abdelilah Benkirane à une activité partisane, depuis une période de silence ayant duré trois semaines », pour signifier que le chef du gouvernement est revenu sous le feu des projecteurs en vue des élections communales.

    Najat Aatabou veux aller à la Mecque et porter le niqab
    mar, 21/04/2015 - 09:25

    Invitée de l’émission « Fi qafass al ittiham », la star marocaine Najat Aataabou a confié vouloir aller à la Mecque et son envie de porter le niqab.

    Najat Aatabou était l’invitée de Ridouane Erramdani dans son émission « Fi qafass al ittiham » diffusée par Kifach TV. A cette occasion, la star marocaine a confié son envie d'aller à la Mecque et de porter le niqab.

    Asmae Lamnawar : aucune originalité pour « Derti liya tayara »
    lun, 20/04/2015 - 16:37

    Sans critiquer « Derti liya tayara », le nouveau titre d’Asmae Lamnawar, il est bon de constater que la chanteuse ne fait pas preuve d’originalité avec une chanson faisant référence aux déboires conjugaux.