Maroc : hausse de la vignette et des immatriculations

Maroc : hausse de la vignette et des immatriculations
Maroc : hausse de la vignette et des immatriculations
Publicité

Le projet de loi de Finances 2012 comprend une hausse de la vignette et des frais d’immatriculation.

Le projet de loi de Finances 2012 présenté jeudi dernier aux Chambres des représentants par le gouvernement ne sera certainement pas du goût des automobilistes et des importateurs de véhicules. En effet, le projet prévoit de nouveaux tarifs pour les frais d’immatriculation des véhicules et les vignettes, ce qui devrait inévitablement entrainer une hausse du prix des véhicules.

Dans le cadre de la politique de consolidation des recettes fiscales en vue de la prochaine réforme des systèmes de compensation, le gouvernement propose une révision à la hausse de certains droits de timbre.

Le tarif pour une première immatriculation d’un véhicule automobile passerait de 1000 à 3000 DH pour un véhicule de moins de 8 CV fiscaux, de 2000 à 6000 DH pour un véhicule de 8 à 10 CV fiscaux, de 3000 à 10000 DH pour les véhicules de 11 à 14 CV fiscaux et de 4000 à 20000 DH pour les véhicules de plus de 15 CV fiscaux. Cette hausse notable aura un impact direct sur le prix des véhicules.

Par ailleurs, le prix de la vignette automobile prendra aussi l’ascenseur. Pour les véhicules à essence de 11 à 14 CV fiscaux, elle passera de 2000 à 3000 DH et pour ceux de plus de 15 CV fiscaux de 4000 à 8000 DH. Pour les véhicules à gasoil de 11 à 14 CV fiscaux, elle passera de 5000 à 6000 DH et pour ceux de plus de 15 Cv fiscaux de 10000 à 20000 DH. Ces hausses s’inscrivent dans un sens de l’équité fiscale afin de plus taxer les véhicules à forte valeur fiscale.

En outre, pour être cohérent avec la mesure interdisant l’importation des véhicules de plus de 5 ans et dans la mesure où tous les véhicules utilisent les infrastructures publiques, l’exonération de la vignette pour les véhicule de plus de 25 ans sera abolie. Les véhicules de collection, pour autant que cela mentionner sur la carte grise, resteront exonérés.

Ces mesures pourraient entrer en vigueur en 2013 déjà. Outre le fait qu’elles fassent passer à la caisse les automobilistes, elles ont au moins le mérite d’être cohérente entre elles et de décourager l’usage des véhicules polluants.


    lun, 30/06/2014 - 14:56

    Les attentes étaient grandes suite aux conclusions de la Commission consultative sur la régionalisation. Au final, ce travail semble avoir été inutile vu que l’avant-projet de loi sur la régionalisation soumis par le ministère de l'Intérieur est en deçà des toutes les attentes.

    Les dépenses du gouvernement Benkirane au centre de l’attention
    lun, 30/06/2014 - 14:52

    La rationalisation des dépenses voulue par le gouvernement Benkirane est au centre de toute l’attention depuis que le rapport 2013 de Bank Al-Maghrib présente de nombreuses critiques.

    Si la presse marocaine reprend largement le rapport 2013 de Bank Al-Maghrib (BAM) ce lundi 30 juin, c’est parce que c’est samedi que ledit rapport a été présenté au Roi Mohammed VI.

    Grâce royale : création d’une direction dédiée à l'étude des demandes ?
    jeu, 26/06/2014 - 15:36

    Une direction dédiée à l'étude des demandes de grâce royale pourrait bientôt voir le jour, un projet de décret dans ce sens est actuellement à l’étude.

    Bac 2014 : taux de réussite décevant
    jeu, 26/06/2014 - 15:34

    Alors que les médias marocains spéculent sur 31,2% o 44,36% de taux de réussite au Bac 2014, ce taux de réussite demeure dans tous les cas décevant par rapport aux efforts soi-disant mis en place.

    L’affaire du Val d'Or passera devant la justice
    jeu, 26/06/2014 - 15:30

    L’affaire de l’attribution des terrains sur la plage Val d'Or risque de faire couler encore beaucoup d’encre vu qu’une plainte a été officiellement déposée.

    L’attribution d'un lot de terrains sur la plage Val d'Or à de hauts responsables suscite de nombreux remous, des remous qui risquent de faire encore couler beaucoup d’encre vu qu’une plainte a été déposée devant la justice.