Economie

Desertec : un projet qui ne cesse pas de s’effriter

Lancé avec de grandes ambitions en 2009, le projet Desertec ne cesse pas de d’effriter au gré des annonces des défections. Après Siemens et Bosch, c’est au tour de Bilfinger d’annoncer son retrait du projet.
Lors de son lancement, en 2009, les ambitions du projet Desertec étaient de fournir un cinquième des besoins énergétiques de l’Europe à partir des arcs solaires et éoliens de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient à l’horizon 2050. Aujourd’hui, cet ambitieux projet ne cesse pas de s’effriter.

Pourtant instigateur du consortium Desertec Industrial Initiative (DII) lors de sa création, la fondation Desertec avait déjà jeté l’éponge en 2013 en raison de « différends sur la gestion et la communication ». Depuis, Siemens et Bosch ont également quitté le navire, tout comme prochainement Bilfinger et E.ON, respectivement une société internationale de construction opérant dans le secteur des énergies et l’un des premiers énergéticiens mondiaux.

Le nombre de défections ne cesse donc pas de plomber l’avenir du projet Desertec au point de se demande s’il verra un jour le jour. A l’heure actuelle, le projet est pourtant loin d’être abandonné même si ses ambitions ont été revues à la baisse. Par exemple, si le bu premier du projet était l’exportation d’énergie vers l’Europe, le but est désormais de créer des marchés intégrés centrés sur l’énergie renouvelable.

Malgré cela, plusieurs questions se posent quand même, comme l’existence ‘un tel projet alors qu’une directive européenne n’autorise pas l’importation d’énergie d’Etats non européens ? Mais aussi le fait que le réseau énergétique du Maroc n’est pas à même d’acheminer toute l’énergie prévue vers l’Espagne. Dès lors, on comprend un peu les raisons qui font que le projet Desertec ne cesse pas e s’effriter. Dans de telles conditions, quel est son avenir réel ?

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 Biladi Maroc.

To Top