Economie

Est-ce que les syndicats auront un mot à dire sur la Loi de Finances 2015 ?

Par un accord signé par le premier ministre Abbas El Fassi le 26 avril 2011, les centrales syndicales ont le droit de participer à un round de négociation autour de la loi de finances, une prérogative que les syndicats comptent bien faire valoir pour le budget 2015.

Par un accord signé par le premier ministre Abbas El Fassi le 26 avril 2011, les centrales syndicales ont le droit de participer à un round de négociation autour de la loi de finances, une prérogative que les syndicats comptent bien faire valoir pour le budget 2015.

La rentrée gouvernementale risque bien d’être particulièrement houleuse pour Abdelilah Benkirane. Après une première salve amorcée à l’occasion de l’élaboration des avant-projets de réforme du système de retraire, les syndicats comptent bien revenir à la charge au niveau des finances du Royaume. Pour ce faire, ils comptent mettre à contribution un accord signé par le premier ministre Abbas El Fassi le 26 avril 2011. Grâce à celui-ci, un round de négociation autour de la loi de finances est prévu avec les représentants des travailleurs.

Alors que plusieurs voix estiment qu’Abdelilah Benkirane ne va pas convier les syndicats à une quelconque négociation autour du budget 2015, deux grands syndicats semblent aujourd’hui décidés à ce que l’accord du 26 avril 2011 soit respecté. C’est ainsi que l’Union générale des travailleurs du Maroc (UGTM) et l’Union socialiste des forces populaires (USFP) comptent monter au créneau pour faire connaître leurs positions sur ce Budget qui sera certainement placé sous le signe de l’austérité.

En attendant de savoir si Abdelilah Benkirane cherchera la confrontation ou pas avec les syndicats, tout laisse à penser que la rentrée gouvernementale sera houleuse.

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 Biladi Maroc.

To Top