Monde

Facebook active son Safety Check pour Paris, mais pas pour Beyrouth !

L’outil Safety Check a été activé pour Paris, suite aux attaques de vendredi soir. Le monde arabe s’interroge sur cette activation faite pour Paris et pas pour Beyrouth.

L’outil Safety Check a été activé pour Paris, suite aux attaques de vendredi soir. Le monde arabe s’interroge sur cette activation faite pour Paris et pas pour Beyrouth.

Safety Check est un outil de Facebook permettant aux utilisateurs du réseau social d’indiquer qu’ils vont bien, une fonctionnalité activée de cas en cas lors de catastrophe majeure, ou d’attentats comme cela a été le cas vendredi à Paris.

Mais justement, un jour avant Paris, le jeudi 12 novembre, un attentat a fait 43 morts à Bourj El-Barajneh, dans la banlieue sud de Beyrouth, un acte qui est similaire à ce qui s’est passé dans la capitale française.

Pour commencer, le monde arabe s’interroge au sujet e l’opinion mondiale, pourquoi a-t-elle dénoncé la tuerie parisienne en ne suscitant pas la même réprobation pour Beyrouth. Ensuite, Facebook n’a pas activé son outil Safety Check. Dès lors, c’est un sentiment de deux poids, deux mesures qui prévaut.

C’est ainsi que, sur les réseaux sociaux, un montage avec le message « La tour Eiffel n’est pas plus belle que Bourj Al-Barajneh » circule.
« A nous, on ne crée pas de bouton d’absence de danger sur Facebook », s’indigne Joey Ayoub, un blogueur libanais. « On ne reçoit pas de déclarations de la part des hommes et des femmes les plus puissantes au monde. Mon corps n’intéresse pas le monde. La plupart d’entre nous continuent à être exclus des préoccupations dominantes du “monde”. », ajoute-t-il.

« Toutes les vies importent. Paris, 13 novembre 2015. Palestine, 24/7 », publie le site Free Palestine.
« Ce pourrait être très utile pour Beyrouth et le monde arabe aussi. Au Liban, nous avons eu plus de 20 explosions et attaques depuis 2014 et au moins dix d’entre elles visaient des civils », écrit Blogbaladi, un autre blogueur libanais populaire.

Le message semble être passé vu que Mark Zuckerberg a déjà répondu, sur son blog personnel, que l’outil Safety check sera désormais disponible dans les cas des « désastres humains ».

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 Biladi Maroc.

To Top