Général

Mohamed Rouicha n’est plus !

Notre artiste marocain Mohamed Rouicha nous a quitté le début de cette après-midi, il souffrait dernièrement des complications cardiaques.

Après une stabilité dans son état de santé, le chanteur Amazigh a vécu ce matin encore des complications cardiaques, mais malheureusement, il est décédé avant son arrivée à l’hôpital.

Notre artiste marocain Mohamed Rouicha nous a quitté le début de cette après-midi, il souffrait dernièrement des complications cardiaques.

Après une stabilité dans son état de santé, le chanteur Amazigh a vécu ce matin encore des complications cardiaques, mais malheureusement, il est décédé avant son arrivée à l’hôpital.

Mohamed Rouicha est décédé Mardi 17 Janvier 2012 suite à une détérioration fulgurante de son état de santé.

Mohamed Rouicha sera enterré demain Mercredi dans sa ville natale Khénifra.

Mohamed Rouicha (né le 1er janvier 1950 à Khénifra) et (décédé le 17 janvier 2012 à Khénifra) est un chanteur berbère marocain spécialiste du Ouatar ou Loutar, un instrument de musique marocain apparenté à l’Oud plus rustique.

Issu d’une famille modeste il quitte l’école « Dyour Chiouks » de Khénifra à l’âge de 11 ans. Il commence à jouer à Loutar en 1964, notamment dans des cercles traditionnels de musiciens. La même année, Rouicha se lance dans l’interprétation de la chanson traditionnelle berbère.

En Juillet 2010, il est invité à chanter pour inaugurer le premier grand festival des Gorges de Tinghir qui a eu lieu le 28, 29 et 30 Juillet dans la commune de Tinghir (Province de Tinghir). Un rendez-vous qui lui tient très à cœur dans la mesure où sa mère est originaire de cette commune de plusieurs dizaines de milliers d’habitants. En effet, avant même de commencer à jouer « loutar » il n’oublie surtout pas de le rappeler avec cette phrase: « mimiss n’moulay Lahcen, mimiss n’lala Aicha iliss n’moulay Harafi oult tdoght. » littéralement traduit: » Fils de Moulay Lahcen, fils de Lala Aicha fille de Moulay Harafi originaire de Toudgha. » une phrase qui rappel que l’artiste ne fait que revenir aux sources pour jouer dans la région dont sa mère est originaire à savoir la Vallée de Toudgha.

Biladi & Wikipédia

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 Biladi Maroc.

To Top