Economie

Confrontée à des facteurs techniques, Wall Street fait du surplace

La Bourse de New York pourrait faire du surplace la semaine prochaine, les analystes pointant les résistances techniques auxquelles est confronté le marché malgré un contexte macro-économique plutôt favorable.

Sur la semaine écoulée, l’indice des 30 valeurs vedettes, le Dow Jones Industrial Average (DJIA), a cédé 0,57% pour terminer vendredi à 12.580,83 points. Il a atteint mercredi un record absolu en séance à 12.700,28 points.

L’indice composite du Nasdaq a quant à lui reculé de 0,65% sur la semaine, pour clôturer à 2.459,82 points.

L’indice élargi Standard and Poor’s 500 (SP 500) a perdu 0,71%, finissant la semaine à 1.438,06 points.

Sur le marché obligataire, le taux de rendement du bon du Trésor à 10 ans a baissé à 4,784% contre 4,827% vendredi dernier, et celui à 30 ans à 4,865% contre 4,926%.

Alors que la semaine écoulée s’est révélée plutôt calme, l’agenda économique de la semaine à venir s’annonce lui plus chargé. Au programme figurent notamment la balance commerciale américaine (mardi), l’audition du président de la Réserve fédérale Ben Bernanke par le Congrès (mercredi et jeudi) et un indice de confiance de consommateurs (vendredi).

Mais les indicateurs les plus attendus devraient être, aux dires des analystes, les ventes de détail de janvier (mardi) et l’indice des prix à la production de janvier (vendredi).

La progression des ventes de détail devrait décélérer par rapport au mois précédent et s’afficher en hausse de 0,3%, selon les analystes.

Quant aux prix à la production, ils devraient avoir reculé de 0,6% en raison de la baisse des prix du pétrole.

Toutefois, le marché pourrait avoir du mal à progresser, même si les nouvelles s’avèrent meilleures que prévu, selon des analystes.

« Le SP 500 a beaucoup de mal à progresser au-dessus de 1.450 points », remarque ainsi Michael Malone, analyste chez Cowen and Co.

« C’est actuellement un seuil de résistance technique même si le contexte économique reste positif. Une fois que nous aurons franchi ce seuil, le marché pourra aller plus haut mais je ne peux pas dire quand cela va arriver », ajoute-t-il.

« Le marché commence à se fatiguer », abonde Marc Pado, analyste chez Cantor Fitzgerald. En outre, « février est un des mois les moins performants pour le marché sur les cinquante dernières années », remarque-t-il.

L’indice Dow Jones a progressé de quelque 18% lors des sept derniers mois et les analystes pronostiquent depuis quelque temps déjà une légère période de consolidation.

« Ces périodes de consolidation ne signalent pas qu’un changement de direction du marché est à portée de main, mais ils indiquent au contraire que la tendance actuellement en place va continuer. Et cette tendance est toujours à la hausse », a commenté Bob Dickey, RBC Dain Rauscher.

Les investisseurs n’attendent enfin pas grand chose de l’audition de Ben Bernanke car, selon Michael Malone, la Réserve fédérale « a été plutôt claire ».

« Ils ont dit qu’ils resteraient vigilants vis-à-vis de l’inflation et que leurs décisions seraient guidées par les chiffres économiques », a-t-il rappelé. Or, « les chiffres ont dépeint un environnement dans lequel l’inflation reste bénigne », a-t-il estimé, ajoutant que cela mettait les investisseurs « à l’aise ».

Click to comment

You must be logged in to post a comment Login

Leave a Reply

Populaires

Quis autem vel eum iure reprehenderit qui in ea voluptate velit esse quam nihil molestiae consequatur, vel illum qui dolorem?

Temporibus autem quibusdam et aut officiis debitis aut rerum necessitatibus saepe eveniet.

Copyright © 2015 Biladi Maroc.

To Top